Voiture électrique environnement

L’impact environnemental des voitures électriques

Tout d’abord le secteur du transport est le deuxième contributeur de gaz à effet de serre. A savoir que sa part dans les émissions de Co2 constitue plus de 25% dans le monde, avec environ en France environ 40%.

Il est donc évident que la mobilité électrique est un enjeu crucial dans la transition écologique, notamment pour la lutte contre le changement climatique. 

Quel est l’impact écologique des voitures thermiques et électriques ?

Que le véhicule soient thermique ou électrique, dans tous les cas il y aura un impact sur l’environnement. En revanche, les différents atouts des voitures électriques dans la réduction de la pollution sont largement prouvés et reconnus. 

D’après une étude d’une fondation écologique, l’impact d’un véhicule électrique sur le changement climatique (dans son cycle de vie complet) serait 2 à 3 fois inférieur par rapport à un véhicule thermique.

Les phases ayant le plus d’impact sur l’environnement 

Pour la voiture électrique, on ne retrouve aucune émission de Co2 ou de particules. Seulement les freins et le frottement des pneus reste identique à celui d’une voiture thermique. En revanche, les freins sont moins utilisés avec un véhicule électrique, car le frein moteur est beaucoup plus puissant. 

La phase de production impact clairement le plus l’environnement, c’est à dire la carrosserie, le plastique, la production d’acier…)  et la batterie qui elle a un impact d’extraction des ressources non négligeable. On a donc 75% de l’impact sur l’environnement pour un véhicule électrique qui provient de cette phase de production. 

Pour certain constructeur comme Volkswagen par exemple, ils font en sorte de « verdiser » cette phase de production. Les voitures électriques de la gamme ID et leurs batteries seront conçus dans des usines utilisants des énergies renouvelables.

En fonction de la fabrication de l’électricité qui alimente la batterie, on pourra déterminer quel sera  l’impact environnemental de la voiture électrique. 

Pour la voiture thermique, c’est la phase d’usage qui aura un impact important sur l’environnement (75%). On l’explique par l’utilisation de carburant et la présence du pot d’échappement. 

La voiture électrique impact moins l’environnement 

impact de l'environnement des voitures

Si on fait un point et que l’on prend en compte les différentes phases d’utilisation et de production, le véhicule électrique à un impact beaucoup plus faible sur l’environnement que la voiture thermique. 

En accumulant les deux phases, la voiture électrique revendique 80g/km contre 140g/km pour une diesel et 160g/km pour une essence. 

Il est donc évident que la voiture électrique est moins polluante que la voiture thermique et a un impact beaucoup plus faible sur le changement climatique. Il est encore possible d’améliorer certains leviers notamment pour la production des batteries afin de rendre la voiture électrique dès ça production encore plus verte et plus résonné. 

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *